Rechercher
  • administrateurcathedrale

Vanadinite

Mis à jour : il y a 3 jours

Cliquez sur une photo pour agrandir et défiler.

La Vanadinite peut avoir des couleurs différentes : jaune, brun, rouge ou bien orange, il en existe même des blanches ou incolores. Son éclat est subadamantin (semblable à celui du diamant), subrésineux et gras. Elle est soluble dans l’acide nitrique et l’acide chlorhydrique, et correspond aux niveaux 2,75 à 3 sur l’échelle de dureté de Mohs. La pierre vanadinite fait partie du super-groupe de l’apatite, ainsi que du sous-groupe de la pyromorphite. De plus, elle a un système de cristallisation hexagonal.


En premier lieu, elle fut découverte par Andrés Manuel del Río, un chimiste et géologue hispano-mexicain, professeur à l’école des Mines du Mexique. En 1801, il examine des minéraux provenant de la mine Purísima del Cardenal située à Zimapán, au Mexique, lorsqu’il pense avoir découvert un nouvel élément chimique. Le minéral possédant un système hexagonal est appelé « le plomb brun ». Il le nomme tout d’abord « pancromium », et change son nom pour « eritronium », car eritros signifie « rouge » en grec, faisant référence à sa couleur lorsqu’il est chauffé. Un peu plus tard, en 1807, Alexandre Brongniart, minéralogiste français, étudie ce minéral, mais n’y trouve, d’après lui, que du chrome. Brongniart, scientifique français connu pour sa recherche sur la minéralogie, écrit en 1807 que le minéral est un chromate de plomb brun. Il diffère du rouge non seulement par sa couleur, mais aussi par ses principes constituants.


(envers de la pierre présentée)

20 vues
 
  • Facebook
  • Instagram

©2020 Cathédrale Sainte-Croix. Contact